Samedi 18 avril se déroulait le 76e anniversaire de la cérémonie de la Grotte du Mont, sur la commune de Villard-Saint-Sauveur. En raison des règles de confinement imposées, seuls M. Daniel Monneret, maire de la commune accompagné d’un adjoint, M. Michel Meynier, se rendaient sur les lieux avec, à leurs côtés, notre journal qui a toujours été présent pour relater cette page historique, malheureusement dramatique, de notre région. Chacun a observé les règles de respect de sécurité entre eux.

 

Daniel Monneret et Michel Meynier se sont rendus devant le mas avant de gravir le sentier qui mène à la grotte. Ils déposeront des bouquets de lilas, puis Daniel Monneret énumérait les 6 noms des maquisards abattus par les Allemands le 18 avril 1944 : Pierre Ardillon, René Brozzoni, Joanny Granger, Roger Haty, Fernand Joz, Bernard Vautrin.

 

Bernard Vautrin, jeune antibois de 20 ans, tombé en terre haut-jurassienne pour la France, est le seul qui repose au cimetière. Ils citaient aussi les deux autres maquisards abattus à Chevry la veille.

 

Chacun avait aussi une pensée pour les nombreuses personnes, très fidèles à cette cérémonie qui auraient aimé aussi participer à cet hommage.

 

 

 

                                                                                                              Dominique Piazzolla

 

La Grotte du Mont

 

La grotte fut un lieu de refuge où 27 hommes du camp Daty, et du camp Gilet, repliés sur le secteur, étaient restés presque sans manger du 7 au 18 avril 1944, dans cette petite grotte dans l’humidité, dû aux fortes pluies et au froid de cette époque. Certainement dénoncés, le 18 avril 1944, les allemands arrivaient sur place, torturant la sentinelle, Blin. Celui-ci criait en appelant sa maman pour avertir ses 26 camarades cachés à l’intérieur de la grotte. Les allemands donnaient l’assaut, six maquisards étaient tués, comme deux autres qui s’enfuyaient. Deux autres partis au ravitaillement à Chevry le 17 avril subirent le même sort.

 

 

 

ÉDITION DU 28 MAI

2020

MeteoMedia